Faux chèque bancaire

Faux chèque bancaire


faux-cheque-de-banque.jpgCette escroquerie vise les sites de ventes entre particuliers sur Internet

Comment se déroule l’arnaque ?

Vous avez déposé une annonce sur un site Internet pour vendre un objet de valeur (véhicule, animal, informatique, etc..). Une personne domiciliée à l’étranger, vous contacte par mail (rédigé en anglais ou dans un français très approximatif) et se dit intéressée pour acquérir le bien.

L’acheteur vous envoie alors un chèque dont la somme est bien supérieure à celle convenue initialement. Il trouve une excuse (par exemple, la différence doit servir à régler les frais d’expédition de l’objet) et vous demande de lui restituer une partie du surplus. Un dédommagement vous est généreusement accordé pour vos propres frais et dérangement.

Vous déposez le chèque à votre banque laquelle crédite la somme sur votre compte. Rassuré, il vous reste encore à renvoyer l’excédent à l’acheteur, qui vous a expressément demandé de le faire par des organismes connus telle la Western Union.

Quelques jours plus tard, votre banque vous informe que le chèque est un faux. L’argent que vous avez envoyé a donc été débité de votre compte et définitivement perdu.

Conduite à tenir :

- soyez extrêmement prudent face à ce genre de courriels. Si un doute subsiste, ne répondez en aucun cas à ces sollicitations.

- si vous acceptez le règlement par chèque et qu’il est d’un montant supérieur à la vente, nous vous invitons à ne pas l’encaisser et à venir signaler les faits à la brigade ou commissariat de votre lieu de domicile. Il est indispensable de conserver tous les documents en votre possession (mails échangés avec l’escroc, chèque etc..) afin de faciliter les investigations.

Attention : un chèque de banque peut aussi être falsifié

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×